UN TRAVAIL, UNE RETRAITE ET UNE VIE DIGNE DANS L’ENSEMBLE D’EUSKAL HERRIA !

admin 04 Fév 2020,
UN TRAVAIL, UNE RETRAITE ET UNE VIE DIGNE DANS L’ENSEMBLE D’EUSKAL HERRIA !

Par cette action de blocage, les militant-e-s d’Aitzina et LAB apportent leur soutien aux personnes qui rempliront les rues du Pays Basque Sud à l’occasion de la Grève Générale de ce jour.

Au Pays Basque Nord aussi, nous jeunes et travailleurs-euses, revendiquons le droit à un travail, une retraite et une vie digne. Nous nous retrouvons tout à fait dans cet appel de la Carte Sociale du Pays Basque. Nous aussi aujourd’hui nous faisons grève en faveur d’un système socio-économique qui place l’Humain au centre. La souveraineté du Pays Basque Nord est indispensable pour un réel changement social.

Pendant qu’au Pays Basque Sud, les mouvements féministes et les retraité-e-s sont engagé-e-s dans de fortes mobilisations, le Pays Basque Nord est en pleine bataille contre l’offensive néolibérale de l’Etat français. Face à cette lutte contre la nouvelle réforme des retraites à points, nous voulons montrer clairement que nous sommes pas prêt-e-s à perdre les droits pour lesquels nous nous sommes battu-e-s. Nous jeunes d’aujourd’hui et jeunes travailleurs de demain, nous n’accepterons pas un système qui nous condamne à travailler jusqu’à 70 ans. Ce gouvernement condamne les retrait-é-e-s d’aujourd’hui et celles et ceux de demain à des retraites de misères. Cette offensive néolibérale est structurelle, elle est aussi effective dans la sécurité sociale, la santé ou dans l’éducation.

Au Pays Basque Nord, 75% de la population est éligible à l’accès à un logement social. Nous revendiquons le développement des logements sociaux et la prise en main publique des questions concernant la gestions des terres et des logements. Il est indispensable de nous battre en faveur d’emplois de qualités et stables. 49% des emplois proposés sur notre territoires sont des CDD précaires. Il faut en terminer avec les différences de salaires entre les femmes et les hommes et il faut engager une réelle politique publique pour le partage des travaux domestiques.  Nous exigeons le développement des services publics  pour en finir avec la pauvreté et favoriser l’émancipation des jeunes. Si nous voulons faire face à l’urgence climatique, nous devons entre autres, relocaliser notre économie et travailler en faveur d’une agriculture Paysanne et souveraine.

Pour défendre nos droits du travail et sociaux, les jeunes et les travailleurs devons prendre en main notre droit à décider. C’est pour cela que nous travaillons au quotidien et que nous continuerons à construire des alternatives en faveur d’espace de négociations propre à l’échelle du Pays Basque. Que ce soit sur le blocage de ce matin, à la manifestation de Donostia ce midi, ce soir à 18h30 devant la mairie d’Hendaye, les semaines à venir ou encore les prochains mois, nous continuerons de nous battre sur l’ensemble du Pays Basque en faveur d’un travail, d’une retraite et d’une vie digne !