EUSKAL HERRIA TERRE D’ACCUEIL

KOLDO 12 Nov 2018,
EUSKAL HERRIA TERRE D’ACCUEIL

L’arrestation de deux migrants hier à Hazparne est un cruel exemple de la politique migratoire criminelle de l’état français.Après qu’une véritable chasse à l’homme est été organisé à la frontière entre Irun et Hendaia, la répression toche maintenant les migrants hébergés en Ipar Euskal Herria. Pour l’Europe, les réfugiés causés par les guerres impérialistes et la pauvreté sont illégaux. En ce sens, la police française, la police espagnole et la Ertzaintza travaille mains dans la main et mènent à bien des expulsions illégales. Alors que les migrants sont en ligne de mire des états français et espagnols, de nombreux réseaux de solidarité se sont créés en Euskal Herria; entre autres, l’initiative Ongi Etorri Errefuxiatuak en Bizkaia, les gaztetxes Txantxarreka et Lakaxita à Donostia et Irun ainsi que l’association Diakité à Baiona. Construisons une Euskal Herria où personne ne sera illégal !