APPEL DE LA JEUNESSE BASQUE

KOLDO 04 Avr 2016,
APPEL DE LA JEUNESSE BASQUE

Organisée par Ernai et Aitzina, Gazte Danbada s’est déroulé à Laudio du 24 au 27mars 2016. Ce fut l’occasion de célébrer, ou plus justement de lutter pour l’Aberri Eguna. 

Le mouvement de la jeunesse d’Euskal Herri organise tous les ans cet événement au printemps, le week-end de l’Aberri Eguna. Cette année, les jeunes se sont rassemblés sous les mots suivant « Esna Harrapa Gaitzala », soit littéralement « Qu’ils nous trouvent éveillés ». Lors de ces journées, la jeunesse a prouvé qu’elle était attentive, prête à être actrice et combative alors que ses détracteurs la veulent passive. Elle s’est montrée plus que jamais prête à lutter.  Nous étions environ 5 000 jeunes réunis à Laudio dont beaucoup de volontaires qui ont chaleureusement contribué à l’organisation.

Le programme était bien fourni, rythmé par des moments de réflexions et de formations ainsi que par des moments d’échanges plus légers : discussions, tour de table, ateliers, lecture de poésie, théâtre, Bertso et concerts étaient au rendez-vous. D’autre part, la présence d’Arnaldo Otegi, secrétaire général de SORTU, et de la parlementaire de la CUP, Anna Gabriel sont à souligner. Sans oublier la participation de nombreux intervenants venant de tout Euskal Herri.  De plus, la possibilité a été donnée à de jeunes groupes de musique de se faire connaitre par le biais de l’espace appelé « Oholtza gainean bakerik ez! ». Ce tremplin en collaboration avec TOPATU a permis aux artistes gagnants du concours de se produire sur scène aux côtés d’artistes plus connus. Afin de rester cohérent, la nourriture était également issue de la production locale en travaillant étroitement avec les agriculteurs de la région d’Aiaraldea.

Lors du meeting de samedi, Aitzina et Ernai avons rappelé notre engagement en faveur du processus de libération, qui se doit d’être un processus de libération NATIONAL et SOCIAL. C’est dans cette même optique, que nous avons réaffirmer notre engagement dans la résolution du conflit.  Nous exigeons la libération des prisonniers politiques qui sont retenus dans les geôles des gouvernements français et espagnol. Sans eux la construction d’Euskal Herria n’a pas lieux d’être. Nous avons rappelé la nécessité toute particulière de lutter afin de transformer notre présent en vue d’un futur plus positif. Ernai et Aitzina! ont l’intention de renforcer leur collaboration dans cette optique là car nous voulons répondre de manière nationale aux problématiques de la jeunesse basque. L’idée étant de créer une échelle nationale.

Dans cette même idée, Gazte Danbada nous a permis de fêter l’Aberri Eguna, journée de lutte nationale. Comme à l’occasion du 14 juillet, nous, membres d’Aitzina allons rappelé que nous ne voulons pas vivre dans un Etat qui n’accepte pas l’officialisation de l’Euskara. Non ! A loi loi El Khomri. Non ! à la négation des droits fondamentaux au nom de la sécurité. Non ! à l’expulsion des réfugiés de Calais. Non ! au traité TAFTA ou à la France qui ne se place pas à faveur de la résolution du conflit.